Buongiorno a tutti.

Nous espérons que vous allez tous bien avec plus de liberté retrouvée, mais restons prudents et continuons à prendre soin de nous et des autres. 

Nous souhaiterions (pour ceux qui le veulent) pouvoir organiser une rencontre en extérieur, (en respectant les préconisations prévues par le gouvernement), dans un endroit sympathique en espace public? ou privé? Si nous avons une proposition (lieu et organisation à définir), nous vous tiendrons au courant dès que possible.

Bien cordialement,

La Présidence

Ce mardi 2 juin c’est la fête nationale italienne

Le 2 juin est férié en Italie pour célébrer la République, à la date à laquelle eu lieu le référendum de 1946 donnant le choix aux Italiens de préférer la monarchie ou la République. Une date particulièrement importante pour les femmes, qui votèrent pour la première fois.

La naissance de la République italienne marque la fin du royaume d’Italie et constitue un événement majeur dans l’histoire contemporaine du pays.

Au xixe siècle, la maison de Savoie joue un rôle important dans l’unification italienne. Au xxe siècle, elle laisse cependant le parti fasciste de Mussolini imposer sa dictature et jeter le pays dans la Seconde Guerre mondiale, ce qui ravive les idées républicaines. La République italienne est fondée sur les résultats du référendum institutionnel du 2 juin 1946. Toutefois, une controverse sur l’organisation et le dépouillement du référendum accompagne cet événement.

L’élection d’une assemblée constituante, concomitamment au référendum sur la question institutionnelle, fait émerger un nouvel échiquier politique : un bloc de gauche dominé par le parti socialiste et le parti communiste réunit dix millions d’électeurs ; les partis de droite, libéraux, monarchistes et populistes rassemblent sur leurs idées quatre millions d’électeurs et, en position centrale, la démocratie chrétienne mobilise huit millions d’électeurs. Le Conseil des Ministres italien désigne alors, dans la nuit du 12 au 13 juin 1946, le démocrate-chrétien Alcide De Gasperi comme chef du gouvernement provisoire, bien que les résultats de la consultation ne soient pas encore définitifs. Le dernier roi d’Italie, Umberto II, quitte le pays le 13 juin 1946. La transition se déroule de façon pacifique, malgré quelques violences locales et un climat de forte tension.

Le nouvel État républicain se met en place sous l’impulsion des gouvernements successifs animés par Alcide De Gasperi. À leur gauche, le bureau central du parti communiste italien et son secrétaire général, Palmiro Togliatti, choisissent d’inscrire leur combat politique dans le respect de la légalité, facilitant le démarrage des nouvelles institutions. À sa première session, le 28 juin 1946, l’Assemblée constituante italienne élit au premier tour Enrico De Nicola nouveau chef de l’État provisoire. Celui-ci prend le titre de Président de la République italienne à partir du 1er janvier 1948, avec l’entrée en vigueur de la nouvelle constitution de la République italienne, élaborée en dix-huit mois.

Nous nous permettons de mettre ci-dessous l’adresse du site de nos amis de l’amicale italienne d’Angers qui est comme d’habitude très intéressant.

Grazie à l’AIA.

Le site de l’AIA  https://www.amicaleitalianaangio.fr/